Démocratie

"Une définition
Le mot démocratie tient ses origines du grec : dêmokratia, formé de dêmos, « peuple », et de kratos, « pouvoir ». On parle donc de pouvoir du peuple, de gouvernement du peuple. 

Abraham Lincoln, président des États-Unis de 1860 à 1865, aurait un jour déclaré que la démocratie était « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple »1. Suivant ce principe, la souveraineté appartient donc au peuple, qui choisit ceux qui le gouverneront.

La démocratie directe
La démocratie est directe lorsque les citoyens, réunis en assemblée, exercent directement leur pouvoir en prenant, par exemple, des décisions à main levée2.

La démocratie représentative
La démocratie est représentative, lorsque les citoyens choisissent des représentants pour exercer le pouvoir en leur nom3.

C’est le cas du parlementarisme québécois : les électeurs des 125 circonscriptions élisent pour chacune d'entre elles un député qui agira en leur nom à l’Assemblée nationale.

Les démocraties occidentales et leur fonctionnement
Dans la plupart des démocraties occidentales, les gouvernants sont choisis par des élections libres qui respectent 3 conditions :

  • la libre adhésion d’un candidat à un parti de son choix
  • le suffrage universel (hommes et femmes peuvent voter et chaque individu détient un vote)
  • le scrutin libre et secret.

L’exercice du pouvoir se fait par les élus du parti formant la majorité, qui forment le gouvernement, et qui ont la légitimité pour gouverner. L’opposition, représentée par les élus qui ne forment pas le gouvernement, a la liberté de critiquer le gouvernement, de surveiller ses actions et de proposer des solutions alternatives4.

Ce fonctionnement repose sur un consensus social : les citoyens doivent partager des valeurs de liberté, d’égalité, de civisme et de respect des droits individuels, garantis par des dispositions morales et juridiques socialement admises (le respect des lois, par exemple).

Le statut de citoyen est également à considérer : à d’autres époques et en d’autres lieux, peu de personnes étaient considérées comme étant des citoyens. Au Québec, avant 1940, les femmes n’étaient pas considérées comme des citoyennes à part entière car elles n'avaient pas le droit de voter aux élections provinciales."

 

Par Tabata Barthoulot, le 31 mai 2022

« Étymologiquement la démocratie est issue du terme grec demos-kratos qui désigne le gouvernement de tous, c’est-à-dire la souveraineté collective, par opposition au gouvernement de quelques-uns (aristocratie) et au gouvernement d’un seul (monocratie). L’on peut sans doute prétendre qu’une définition étymologique n’est pas forcément vouée à l’éternité mais l’on doit tout de même convenir que l’usage constant et commun de l’étymologie d’un terme permet d’en déterminer assez rigoureusement le sens. L’usage politique et juridique du terme ne s’est effectivement jamais écarté de ce sens premier : la démocratie c’est le pouvoir du peuple, c’est-à-dire, concrètement, de l’ensemble des citoyens statuant majoritairement.» 
[...]
« Il semble donc difficile, dans une définition juridique de la démocratie, d’introduire d’autres éléments que le critère traditionnel de la souveraineté collective s’exprimant par la décision majoritaire des citoyens à l’aide d’un droit de vote exercé par référendum ou élection des représentants.»

Source :

DÉFINIR LA DÉMOCRATIE Anne-Marie Le Pourhiet Presses Universitaires de France | « Revue française de droit constitutionnel » 2011/3 n° 87 | pages 453 à 464 ISSN 1151-2385 ISBN 9782130582427 DOI 10.3917/rfdc.087.0453
//www.cairn.info/revue-francaise-de-droit-constitutionnel-2011-3-page-453.htm

Par Tabata Barthoulot, le 5 juillet 2022

"Étymologie: de dêmos*, « peuple » et kratos, « puissance », « souveraineté ». Régime politique fondé sur le principe que la souveraineté appartient à l'ensemble des citoyens , soit directement (par des référendums) soit indirectement par l'intermédiaire de ses représentants élus. Les élections doivent se tenir au suffrage universel, de façon régulière et fréquente («Free, fair and frequent elections» Robert Dahl).

La démocratie suppose l'existence d'une pluralité d'options et de propositions, généralement incarnées dans des partis et des leaders ayant la liberté de s'opposer et de critiquer le gouvernement ou les autres acteurs du système politique. Une démocratie existe donc qu'en autant qu'on y trouve «une organisation constitutionnelle de la concurrence pacifique pour l'exercice du pouvoir» (Raymond Aron) . La démocratie exige aussi que les grandes libertés soient reconnues: liberté d'association, liberté d'expression et liberté de presse. Juridiquement, une démocratie s'inscrit dans un État de droit; culturellement, elle nécessite une acceptation de la diversité.

On oppose la démocratie à l'autocratie: tyrannie, aristocratiemonarchiedictature et toutes les formes de pouvoir où la majorité est exclue du processus décisionnel (régimes autoritaire et totalitaire).

Le terme est parfois utilisé d'une manière abusive ou trompeuse pour maquiller une dictature (exemple: «République populaire démocratique» de Corée du Nord).


* Il convient de signaler que le terme grec dêmos ne correspond pas à la simple somme des individus citoyens. Les Anciens distinguaient le laos du dêmos. Le premier terme est associé à une foule ou à une masse sans organisation, sans conscience manifeste; dans le second cas, il s'agit d'un ensemble organisé de citoyens. Le terme démocratie est rarement utilisé avant le XVIIIe siècle. Il faut attendre les révolutions libérales, américaines et françaises, pour que se généralise l'usage actuel du terme."

 

Par Tabata Barthoulot, le 31 mai 2022

"La démocratie, c’est l’idée que toutes et tous décident collectivement des règles qui les gouvernent et de la forme de vie qui les rassemble"

Source :

JONET, C., & NOEL, B. (2014). « Entreprise, changement social et démocratie. Quel rapport? » Analyse Barricade. Liège: Barricade.
http://www.barricade.be/sites/default/files/publications/pdf/2014_-_beno...

Par Tabata Barthoulot, le 31 mai 2022