Résilience

La résilience est la capacité d’un système à absorber les altérations et à faire face aux pressions de manière à conserver sa cohésion et à continuer à remplir ses fonctions. Ce terme ne doit pas être utilisé à la légère car il est fortement connoté pour les peuples, les communautés et les personnes qui ont dû ou doivent lutter pour survivre ou préserver leur intégrité. Nous l’employons ici car la crise climatique menace la vie sur terre. Nous reconnaissons toutefois que le sens du mot « résilience » varie en fonction des privilèges dont bénéficient chaque peuple, communauté ou personne. Notamment, la résilience des communautés autochtones repose sur leur capacité à survivre à des politiques continues d’oppression, de dépossession et d’assimilation.
Pour devenir résiliente, une collectivité œuvre d’abord et avant tout en amont pour atténuer les chocs et les stress qui pourraient affecter sa capacité à répondre à ses besoins essentiels (eau potable, alimentation, sécurité, logement, énergie, santé etc.) et à assurer sa qualité de vie. Elle se prépare et se transforme, si nécessaire, afin de prévenir les perturbations et d’acquérir la capacité de faire face à celles qu’elle ne peut éviter. Dans le contexte actuel, l’atteinte de la résilience des collectivités passe par la transformation des divers systèmes qui sont à l’origine du réchauffement climatique.

Par Joël Nadeau, le 17 août 2021

Capacité d'une collectivité de faire face à un évènement imprévu et de gagner en autonomie.

Source :

André-Jacques Holbecq

Par Joël Nadeau, le 4 décembre 2019

Selon Boris Cyrulnik : c'est la reprise d'un nouveau développement après un traumatisme ou dans des conditions adverses.

La difficulté de la résilience réside dans ses facteurs qui sont : neurologiques, biologiques, psychologiques et socioculturels. De ce fait, seule une équipe peut réussir à évaluer la résiiience.

Par Jerry Espada, le 1 avril 2020

Concept utilisé dans différentes disciplines scientifiques, la résilience signifie la capacité d’une organisation ou d’un système à retrouver son état antérieur, original après avoir reçu un choc d’origine extérieure. Par exemple, un territoire résilient maintient sa capacité à fournir à celles et ceux qui l’habitent un cadre de vie adéquat et sain en dépit des chocs (environnementaux, économiques, migratoires, politiques, etc.) Dans un contexte écologique, la résilience des organisations économiques et sociales s’observe par leur capacité à comprendre le fonctionnement et les limites des écosystèmes et répondre à ces impératifs en s’adaptant à ceux-ci.

Source :

Fischer-Kowalksi, M. et Haberl, H. (2007). Socioecological transitions and global change: trajectories of social metabolism and land use, Cheltenham (UK), Edward Algar Editions, 263 p.
Jonet, C. (2012). L’économie sociale: levier de la transition sociale et écologique, p. 2, Barricades, 8 pages, consulté en ligne le 20 janvier 2020, http://www.barricade.be/publications/analyses-etudes/economie-sociale-le...
Lewis, M. et Conaty, P. (2012). The Resilience Imperative: Cooperative Transitions to a Steady-State Economy, p. 19, New Society Publishers, 390 p.

Par Charles Guay, le 27 février 2020