La vie associative - ÉVALUATION(S) SORTIR DE LA MATRICE

Le numéro d'avril 2018 du magazine français la Vie associative porte exlusivement sur le thème des associations à but non lucratif face à l'évaluation et la mesure d'impact social. Il est remarquablement bien rédigé et exhaustif. Il s'agit d'une lecture incontournable pour comprendre les enjeux auxquels fait face le secteur de l'économie sociale au Québec et les solutions qu'essaie d'apporter le TIESS avec son projet. Vous pouvez le consulter gratuitement en ligne en cliquant sur ce lien. Quelques citations:

"Le monde associatif fait face aujourd’hui à un enjeu de taille : rendre compte de ce qu’il fait, tout en préservant ce qu’il est."

"Beaucoup d’associations souhaitent pouvoir s’engager dans une évaluation adaptée à leurs spécificités, mais elles ont besoin d’être accompagnées pour pouvoir les mener à bien. Cette dimension nécessite notamment de penser la place que doivent ou peuvent prendre les têtes de réseau associatives sur ce sujet. Elles peuvent à la fois accompagner ces démarches, rendre visibles les outils et les méthodes qu’il est possible d’utiliser, ainsi que favoriser l’échange entre pairs."

"L’évaluation de l’impact social permet donc de mesurer l’apport des acteurs de l’économie sociale et solidaire à la société. Intéressant. Essentiel même, pour rendre visible et valoriser l’ESS… D’où viennent alors les réticences ? Elles sont de trois ordres. La première est qu’elle renvoie l’ESS sur une fonction instrumentale : répondre à des besoins, qui plus est, dans une logique de « préven­tion, réparation, compensation […] La seconde est liée à la terminologie. […] Peut-on mesurer ainsi des effets tels que le lien social ou la confiance en soi ? Peut-on chiffrer, voire monétariser comme le propose le retour social sur investissement, des phénomènes humains dans toute leur complexité ? Quel sens peut d’ailleurs avoir une telle quantification ? La dernière est liée à l’usage fait de la notion d’impact social. […] L’impact social est alors perçu par les associations comme un nouvel outil de contrôle et d’instrumentalisation"

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.