Le développement des régions passe-t-il aussi par un raffinement législatif de la protection du territoire agricole?

Nul besoin de présenter Bernard Vachon qui a fait du développement territorial rural et collectif son combat depuis plus d'une décennie.  Dans son récent article paru dans Le Devoir du 27 décembre, Prof Vachon explique qu'il est nécessaire d'ajuster la Loi sur la protection du territoire agricole si on souhaite à la fois développer des territoires ruraux en difficulté et protéger les terres à fort potentiel agricole en périphérie des grandes aglomérations québécoises.

Selon Prof Vachon, " L’intelligence de la LPTAA doit s’affirmer par une capacité modulée de sévérité et de souplesse à travers une approche différenciée qui prend en compte les conditions de vie des communautés tout autant que la qualité des sols, et rigoureusement affranchie des pressions des développeurs et des municipalités ".

Acteurs régionaux et urbains, ce raffinement législatif proposé par Bernard Vachon est-il un incontournable pour dynamiser les régions et améliorer la qualité de vie dans les communautés urbaines?

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.