Le point sur le gaspillage alimentaire (vidéo)

Ce reportage de Radio Canada fait un tour d'horizon du gaspillage alimentaire.

Les produits alimentaires circulent entre la ferme et le frigo des consommateurs.  On chiffre à 51G$ les pertes alimentaires au Canada, mais seulement 10% est attribué à la vente au détail et 21% chez le consommateur.  Les 2/3 des pertes proviennent des producteurs, grossistes et transformateurs.

Les dons aux banques alimentaires sont une solution pour éviter les pertes, mais ces dernières n'ont pas les ressources pour récupérer toutes les pertes.

Nous avons banalisé les pertes alimentaires sans nous poser trop de questions.  Devant la montée des inégalités sociales et le nombre croissant de personnes, incluant des travailleurs, qui demandent de l'aide aux banques alimentaires, les gouvernements locaux ou nationaux légifèrent. 

C'est le cas en France et la Ville de Montréal semble vouloir suivre avec un premier objectif de réduction des pertes alimentaires de 50% d'ici 2025.

Plutôt que de légiférer, ne faudrait-il pas revoir nos façons de faire en développant des pratiques d'économie circulaire, une pratique née dans les années 1970.  Reportage Télé-Québec.

À travers le monde, des supermarchés apportent leurs solutions pour éviter le gaspillage alimentaire.

En complément, le dossier Passerelles sur les épiceries innovantes.

 

----

Jerry Espada 5 mars 2021 à 9:55

Mise à jour : Rapport sur l'indice du gaspillage alimentaire des Nations Unies (mars 2021) -en anglais- https://wedocs.unep.org/bitstream/handle/20.500.11822/35280/FoodWaste.pdf

Résumé et analyse d'Alexandre Shields (Le Devoir).
https://www.ledevoir.com/societe/environnement/596304/les-canadiens-gasp...

Au Canada, les ménages jettent chaque année près de 3M de tonnes de nourriture, soit l’équivalent de 79 kg (175 lb) par personne.

Le gaspillage provient des ménages (61%), des services alimentaires (26%) et des détaillants (13%).

Avec 690 millions de personnes qui ont souffert de la faim en 2019 et 3 milliards qui ne peuvent s’offrir un régime alimentaire sain, les consommateurs ont besoin d’aide pour réduire leur gaspillage à la maison. Le besoin est d’autant plus criant que le gaspillage à domicile serait très répandu, tant dans les pays riches que dans les pays pauvres.

Les estimations indiquent que de 8 % à 10 % des émissions mondiales de GES sont liées à la nourriture qui n’est pas consommée lorsqu’on tient compte de tous les maillons de la chaîne de production. Cela équivaut à près de 4 milliards de tonnes de GES, soit plus de 5 fois toutes les émissions canadiennes.

En complément, l'analyse de Radio Canada :
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1774932/nourriture-rapport-onu-pert...

...et de l'IRIS :
https://iris-recherche.qc.ca/blogue/en-un-graphique-le-gaspillage-alimen...

 

Jerry Espada 24 février 2021 à 11:46

Des initiatives municipales inspirantes contre le gaspillage alimentaire par 100 Degrés.
https://centdegres.ca/magazine/alimentation/gaspillage-alimentaire-ville...

Une démarche de réduction du gaspillage doit miser sur le développement de solutions multisectorielles et la mise en œuvre de mesures complémentaires les unes des autres.

Les initiatives répertoriées s'articulent notamment autour de 4 principales démarches locales :
- Le principe du pollueur-payeur.
- Les dons aux banques alimentaires.
- L'approche participative.
- Les campagnes de sensibilisation - information

 

Jerry Espada 17 février 2021 à 14:21

Émission "L'avenir nous appartient" (Télé-Québec) à 12""45.
En même temps qu'on fait le point sur le gaspillage alimentaire, on suit La Transformerie, cette entreprise d'économie sociale de Montréal dont la mission est la lutte au gaspille.
https://lavenirnousappartient.telequebec.tv/emissions/331210/lavenir-app...

La Transformerie est inscrite dans la Cartographie des initiatives en transition, ici sur Passerelles.
https://passerelles.quebec/cartographie/2020/la-transformerie

 

Jerry Espada 5 février 2021 à 12:48

"Un point Cinq" a répertorié 4 solutions "anti-gaspi" autant en Europe qu'aux États-Unis. La 5e étant la Transformerie, à Montréal, déjà mentionnée dans un commentaire précédent et invitée lors du lancement de la cartographie des initiatives en transition (https://passerelles.quebec/publication/2021/discussion-sur-la-transition...)

L'article d'Un point Cinq :
https://unpointcinq.ca/article-blogue/gaspillage-alimentaire-solutions/?...

 

Jerry Espada 4 février 2021 à 9:56

TOUCAN, la plateforme qui facilite l'anti gaspi. Une présentation Novae.
https://novae.ca/toucan-la-plateforme-qui-facilite-la-revalorisation-des...

Afin d'éviter que les denrées alimentaires en fin de vie ne finissent au compost, ou pire, à l'enfouissement, il faut faire vite et bien.

TOUCAN facilite le travail des OBNL, coopératives, entreprises, institutions, etc. en les aidant à mutualiser leurs efforts pour gérer plus efficacement les flux de denrées.
La jeune entreprise, bientôt certifiée B Corp, développe son premier partenariat avec Les banques alimentaires du Québec (BAQ), un réseau de plus de 1200 organismes à travers la province.

 

Jerry Espada 6 janvier 2021 à 16:21

À Perpignan (France), Le Miam est une cantine associative, solidaire et écologique qui tente d’apporter un peu de mixité sociale grâce à la gastronomie.
Lancée en janvier 2020, elle sert des déjeuners à prix libre cuisinés avec des produits bio de récupération.
Avant le Covid, trente à quarante couverts étaient servis chaque midi, dont deux tiers de payants (7 euros suggérés) servant à financer les déjeuners solidaires des plus précaires.
Elle compte aujourd’hui un millier d’adhérents.
https://reporterre.net/A-Perpignan-une-cantine-anti-gaspi-au-service-des...

 

Jerry Espada 6 janvier 2021 à 16:12

Le réseau français « Nous Anti-Gaspi » une sorte de chaîne de détaillants "d'invendus" née en 2018 qui se développe dans toute la France, mais plus spécifiquement dans le Grand-Ouest pour travailler en circuit court à côté d’un grand nombre de producteurs et de fabricants.
https://reporterre.net/Les-epiceries-anti-gaspi-des-magasins-de-la-secon...

 

Jerry Espada 17 décembre 2020 à 13:37

Google crée deux nouveaux outils pour réduire le gaspillage alimentaire et l'insécurité alimentaire.
https://www.fastcompany.com/90583360/google-has-created-2-new-tools-to-h...

Résumé 100 Degrés

Le paradoxe est bien connu. D’une part, près de 40 % des aliments comestibles prennent le chemin des poubelles, alors que, de l’autre, une proportion considérable de ménages souffre d’insécurité alimentaire. Bref, nous excellons en production, mais nous sommes très mauvais en distribution.

Des chercheurs de Google ont donc voulu comprendre le fonctionnement du système alimentaire en allant à la rencontre des producteurs, des restaurateurs, des marchands et des banques alimentaires, afin d’en identifier les failles. Ce qui leur a permis de créer une plateforme capable de prendre en compte tous les facteurs qui interviennent dans cette filière : durée de vie sur les tablettes, type d’emballage, chaîne de froid, capacité de transport, lieux où se font sentir les besoins. Toutes des opérations fastidieuses à réaliser et qui consomment du temps de travail humain considérable.

À cela, les chercheurs vont ajouter un autre outil, basé cette fois sur la reconnaissance d’images et l’apprentissage profond, pour gérer efficacement leurs inventaires. Ce qui va permettre aux banques alimentaires de mieux connaître les préférences de leurs clientèles et ainsi leur éviter de laisser elles-mêmes se perdre des aliments qui n’ont pas trouvé preneur, alors qu’ils auraient fait la joie dans une autre communauté.

 

Jerry Espada 14 septembre 2020 à 9:00

Vu sur unpointcinq.ca:
Selon le projet Drawdown, qui compile des données scientifiques sur des solutions pour lutter contre les changements climatiques, la réduction du gaspillage alimentaire se classe au troisième rang des 80 solutions qui permettraient de réduire le plus de GES d’ici à 2050. Et ça n’est pas tout! « Si l’on réduisait le gaspillage, on aurait la capacité de nourrir tout le monde sans avoir à produire plus, même en sachant que la population augmente », note Éliane Brisebois, coordonnatrice de la Chaire de recherche UQAM sur la transition écologique et agente de recherche.
https://unpointcinq.ca/comprendre/gaspillage-alimentaire-enjeu/?utm_sour...

 

Jerry Espada 14 septembre 2020 à 8:42

La Transformerie, un OBNL qui collecte les produits alimentaires invendus, les transforme, les vend ou les redonne à la communauté. (vidéo)
https://ici.radio-canada.ca/tele/l-epicerie/site/segments/reportage/1231...

 

Jerry Espada 11 mars 2020 à 16:22

Un bel exemple de concertation et d'organisation territoriale contre le gaspillage alimentaire dans la MRC de Brome-Missisquoi

https://www.lavoixdelest.ca/actualites/deja-cinq-ans-de-lutte-au-gaspill...

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.