Le télétravail et sa propagation : clés de reconquête des territoires

Je vous partage un texte tout chaud de Bernard Vachon, en primeur sur Passerelles.

Professeur retraité du département de géographie de l’UQAM, Bernard Vachon se spécialise en aménagement et développement territorial, décentralisation et gouvernance locale.

Bernard Vachon (BV) constate que le télétravail est un atout pour les stratégies de déploiement de l'activité économique, de l'emploi et des populations vers les territoires hors des grands centres urbains. Un atout parmi l'ensemble des réalités actuelles qui se conjuguent pour favoriser un meilleur équilibre de l'occupation et de la vitalité des territoires. 

BV fait un saut arrière de 20 ans sur le livre  de Joel Kotkin : The New Geography: How the Digital Revolution Is Reshaping the American Landscape (2000)Ce chercheur universitaire tentait alors de démontrer comment la révolution numérique, conjuguée à des changements économiques et sociaux, était en voie de transformer les patterns de l’organisation territoriale légués par la société industrielle.  Le 25 mars 2020, ce même auteur écrit un article: The Coming Age of dispersion« ...the end of the megacity era. In its place, we may now be witnessing the outlines of a new, and necessary, dispersion of population, ..." (...) Once held up as a grand ideal, the megacity is increasingly losing its appeal as a way of life. »  Une espèce d’exode rural à l’envers. La fuite hors des grandes agglomérations urbaines devenues non seulement hors de prix et invivables, mais dangereuses pour la santé.

BV en conclût que plus que jamais, une Politique nationale d’aménagement et de développement du territoire s’impose au Québec. Le profil de l’occupation et de l’usage des sols ne peut être laissé aux seules lois du marché et à la convoitise des spéculateurs et bâtisseurs.

"Si l'on admet que l'on entre progressivement dans l'ère postindustrielle (si ce n'est déjà fait) caractérisée par l'économie du savoir, la révolution des technologies d'information et de communications, les transitions numérique et écologique, une proportion croissante d'emplois immatériels, etc., le principe de concentration à l'origine des villes et des métropoles n'a plus la même puissance. Plusieurs activités humaines peuvent désormais reconquérir l'espace abandonné par nécessité des économies de proximité et de l'hyperurbanisation qui ont caractérisé l'ère industrielle".

En ce sens, le télétravail devient incontournable.  D'abord comme facteur d’exode urbain, de desserrement, de dispersion, et dans la « réhabitation » des petites villes et villages en région.  Ensuite comme réducteur de la circulation automobile, de la congestion routière et des émissions de GES tout en atténuant la pression sur les espaces à bureaux et le coût de ces derniers.

Dans cette perspective, voici quelques propositions concrètes pour favoriser le télétravail et permettre une reconquête des régions.

  • des incitatifs pour favoriser l’implantation du télétravail dans les organisations publiques et privées ;
  • un statut spécifique, des avantages sociaux et fiscaux pour les télétravailleurs indépendants ;
  • une couverture de la technologie 4G et éventuellement 5G sur l’ensemble du territoire et à des prix avantageux;
  • des politiques d’accueil locales pour l’installation des télétravailleurs en résidences privées ou dans des lieux de coworking ;
  • des stratégies d’attractivité locales misant sur le cadre de vie.

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.