Communauté nourricière, les 5 ingrédients (vidéo)

Vincent Galarneau, coordonnateur de projets alimentaires et conférencier pour Vivre en Ville, signe un billet super intéressant pour 100 Degrés : "5 ingrédients essentiels pour nourrir nos communautés".

1- Un territoire productif 

  • 3 objectifs
    • Protection des terres agricoles et de la biodiversité.
    • Limiter l'étalement urbain.
    • Valoriser le potentiel de production sur l'ensemble du territoire.
  • 4 moyens à mettre en place par les municipalités
    • Dédier des espaces pour l'agriculture de proximité.
    • Créer des trames vertes productives entre les villes et les villages.
    • Inclure l'alimentation dans la planification municipale.
    • Changer la réglementation au besoin. 
    • En complément sur Passerelles.

2- Des entreprises prospères et responsables souhaitant contribuer au développement de la communauté

  • Créer des réseaux de solidarité entre agriculteurs, artisans locaux et chaîne d'approvisionnement.

3- Un accès améliorer à des aliments de qualité

  • Implanter des infrastructures alimentaires à proximité des milieux de vie.
  • Optimiser le transport vers ces infrastructures.
  • Augmenter l'offre de produits frais et de qualité dans les commerces et institutions publiques.
  • Combattant l'insécurité alimentaire en renforçant le pouvoir d'agir et d'achat des personnes. 5 initiatives.

4- Une demande de proximité accrue

  • Intégrer les aliments locaux dans les circuits traditionnels de consommation.
  • Promouvoir des espaces de commercialisation de proximité.
  • Éduquer au jardinage, à la cuisine et à l'alimentation responsable. Méga dossier 100 Degrés.

5- Un cycle de vie optimisé (économie circulaire)

Plusieurs liens vers des ressources pertinentes renforcent ce billet :

Autres initiatives sur Passerelles

Sur l'autonomie alimentaire

Sur l'aiimentation : la communauté Systèmes alimentaires, de la fourche à la fourchette de Passerelles.

---

Jerry Espada 12 juillet 2021 à 13:59

La Municipalité de Saint-Luc-de-Vincennes prévoit transformer l’ancien bar de danseuses en café-épicerie. Ce projet s’inscrit dans la volonté du conseil municipal de faire de Saint-Luc une communauté nourricière.
https://www.lhebdomekinacdeschenaux.ca/saint-luc-veut-devenir-une-commun...

De son côté, Granby met en place un comité de pilotage du plan de développement d'une communauté nourricière et a recruté le copropriétaire de la ferme urbaine Huilerie du Mont, afin qu’il coordonne cette démarche.

La mise sur pied du plan de développement d’une communauté nourricière permettra le maillage entre les partenaires et la population en vue d’améliorer la sécurité et l’autonomie alimentaire des citoyennes et citoyens de Granby. L’accès à l’agriculture urbaine sera facilité grâce à des mesures réglementaires, du soutien technique, communautaire et éducatif.
https://www.lavoixdelest.ca/actualites/vers-une-communaute-nourriciere-a...

De plus, la Ville de Granby est devenue propriétaire d'un verger!
https://www.lavoixdelest.ca/actualites/lagriculture-urbaine-sintensifie-...

Le but de la Ville : poursuivre l'activité agricole et la développer.
Un budget municipal de 40 000$ par an est destiné à l'entretien du verger. En plus du budget, les services de la Ville mettront la main à la pâte.
La Ville n’a pas encore statué sur ce qu’elle fera avec les pommes récoltées, mais tout profit sera offert à des organismes à but non lucratif.

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.