L'Université du Saskatchewan renouvèle sa chaire de recherche axée sur la gouvernance coopérative

La Chaire en gouvernance coopérative du Co-operative Retailing System (CRS) à l'Université du Saskatchewan (USask) recevra 300 000 $ sur cinq ans de Federated Co-operatives Limited (FCL), au nom de la CRS de l'Ouest canadien.

La Chaire CRS - basée au Centre canadien pour l'étude des coopératives (CCSC) de la Johnson Shoyama Graduate School of Public Policy (JSGS) - soutient des programmes de recherche et d'éducation ambitieux visant à créer de nouvelles façons de penser le modèle de gouvernance unique et partagé par les coopératives.

«La recherche réalisée au cours du premier mandat a été précieuse en ce qu’elle a créé un cadre novateur pour soutenir l’amélioration de la gouvernance des coopératives», a déclaré Sharon Alford, présidente / présidente du conseil de la FCL. «Il y a toujours eu des problèmes de gouvernance dans différents secteurs, mais les pressions modernes sur le secteur coopératif soulignent le besoin continu de rendre des comptes aux membres et de maintenir notre pertinence pour les générations futures. C'est crucial non seulement pour la CRS, mais pour toutes les coopératives au Canada et dans le monde.

Selon le Dr Murray Fulton (PhD), premier président de CRS et directeur du campus JSGS USask, la gouvernance est essentielle car elle est un déterminant clé du succès organisationnel.

«Comprendre qui prend quelles décisions, ce qui est au cœur de la gouvernance, aide le CRS à réagir efficacement aux changements sociaux et économiques de l'environnement», a-t-il déclaré.

Dans son rôle de président du CRS, Fulton, avec des boursiers de recherche du CCSC, a développé un cadre novateur pour analyser les défis de la gouvernance dans les coopératives. Il comprend trois questions fondamentales de gouvernance que toutes les coopératives et coopératives de crédit doivent continuellement aborder: s'assurer que les parties interconnectées de l'organisation fonctionnent bien ensemble, travailler pour avoir une meilleure vision de l'avenir et créer et maintenir la légitimité.

«Depuis son élaboration, le cadre de gouvernance a remodelé notre approche de la recherche, de l'enseignement et de la prestation de conseils sur la gouvernance aux coopératives et coopératives de crédit au Canada», a déclaré le Dr Marc-André Pigeon (PhD), directeur du CCSC. «Nous avons pu mettre au point un nouveau certificat d’études supérieures en coopératives et en économie sociale et une école de gouvernance coopérative pour les chercheurs émergents, cette dernière réunissant de jeunes chercheurs du monde entier.»

Ce nouveau cadre a également filtré dans un cours en ligne ouvert et massif (MOOC) gratuit sur la gouvernance coopérative, co-développé avec Co-operatives First et co-livré à plus de 1 500 personnes dans le monde.

«Le nouveau président, une fois nommé cet été, aidera la FCL et le CCSC à s'appuyer sur le programme de recherche existant sur la gouvernance coopérative en examinant certaines des principales préoccupations du secteur, notamment l'adaptation aux changements technologiques, réglementaires et environnementaux rapides», a déclaré Pigeon . «Le travail mettra également en lumière les mécanismes de gouvernance dans l'économie et la société en général, y compris - mais sans s'y limiter - le secteur des affaires et au sein des communautés autochtones."

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.