Une communauté de pratique en alimentation institutionnelle durable

L'enjeu n'est pas nouveau pour les producteurs et transformateurs alimentaires locaux. Le secteur des HRI (hôtels, restaurants et institutions) a toujours été un bastion difficile à conquérir, notamment celui des institutions.

En 2013, le ministère de l'agriculture publiait sa Stratégie de positionnement des aliments du Québec sur le marché institutionnelEn 2014, le Guide d'accès au marché institutionnel du ministère de l'agriculture était l'aboutissement de nombreuses discussions et projets visant une conquête difficile à cause d'un système d'approvisionnement des HRI solidement ancré et logistiquement impénétrable, à l'image de celui des grandes épiceries. En 2015, le Conseil des industries bioalimentaires de l'Île-de-Montréal sortait un diagnostic du marché institutionnel de la région de Montréal afin de mieux positionner la marque "Aliment du Québec". En 2020, le gouvernement proposait sa stratégie "Pour une alimentation locale dans les insititutions publiques". Quoi de vraiment nouveau depuis 2013? Je vous laisse juger, mais une lecture rapide des grands titres me fait dire que ça se ressemble pas mal. C'est pour dire à quel point l'obstacle est grand.

Quoiqu'il en soit, en 2021, Équiterre est bien déterminé de s'attaquer à la bête par la création d'une 1ère communauté de pratique. 

En collaboration avec Aliments du Québec au menu et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), Équiterre souhaite inspirer et outiller les directions et gestionnaires d’institutions et de services alimentaires, chefs cuisiniers, enseignants, éducateurs, intervenants, partenaires et tout autre acteur de l’alimentation institutionnelle à adopter des pratiques d’approvisionnement alimentaire durables et exemplaires qui feront école dans leur milieu, comme dans la société. 

L'objectif est louable : améliorer l’offre alimentaire saine, locale et écoresponsable au sein des institutions montréalaises et ensuite québécoises.

Cette communauté de pratique regroupe une cohorte de 12 institutions ainsi qu’un comité de 16 experts et d’acteurs clés provenant du milieu institutionnel et d’instances du territoire, comme le CIUSSS Centre-sud de l’île de Montréal, l’Université Concordia, le collège de Rosemont, le CPE Petite-Patrie, la Cantine pour tous, Aramark, l’ITHQ et la Ville de Montréal.

Une première rencontre de l’ensemble de la communauté a eu lieu en octobre 2020 et le travail est déjà bien en marche!

À l'automne 2020, Équiterre a produit 8 fiches et webinaires (enregistrés), sous le titre : "Un système d'approvisionnement alimentaire plus durable et résilient". L'objectif de ces outils est de mobiliser les insititutions québécoises à faire le choix d'un approvisionnement alimentaire local et écoresponsable. Chaque fiche et webinaire ciblent un secteur institutionnel : petite enfance, scolaire, collégial, universitaire, santé, travail. 

Comme on le voit, si les années 2010 cherchaient à donner des outils aux producteurs et transformateurs alimentaires afin d'accéder au réseau des institutions, les années 2020 cherchent plutôt à convaincre les institutions à acheter local. Le défi restera toujours la disponiblité et le prix des produits puisque, contrairement à un restaurant, les institutions exigent des volumes et des approvisionnements réguliers à des prix très concurrentiels.

Article de 100 Degrés

 

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.