Voyage au bout de l'utopie. Dépasser les logiques du surengagement coopératif.

Il n’est pas forcément nécessaire de se mettre aux ordres d’un·e patron·ne pour se faire exploiter. On peut très bien y parvenir tout seul en s’imposant soi-même de travailler comme un·e malade, au risque de tomber vraiment malade. Pour la bonne cause. Par solidarité avec des collègues. Parce qu’on s’est engagé, dans un projet qui nous tient à cœur… Et si les conditions d’une autonomie saine et heureuse reposaient sur l’acceptation d’un cadre collectif édictant à chacun·e·s ses limites ? Une analyse proposée par SMart.

Auteurs: Céline POCHON  et Samuel MICHALON, janvier 2021

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.