La densification douce avec BIMBY - Build in my backyard

Par dixit.net | "Stéphane Honoré est chef de projet Action Cœur de Ville à Périgueux. Il nous explique la démarche BIMBY (Build in my Backyard) lancée dans sa ville il y a 4 ans. 

  • Le BIMBY est une démarche de densification douce qui permet de développer une offre nouvelle d’habitat, en l’occurrence ici à Périgueux, une ville de 30  000 habitants, dans un tissu déjà largement urbanisé.
  • Cela nous a permis d’avoir des propositions pour une nouvelle offre d’habitat à faire auprès des habitants de la ville, mais aussi ceux qui souhaitaient s’installer chez nous."

Quelques exemples de densification douce

  • construction dans le fond du jardin pour ajouter un pavillon ou une maison supplémentaire
  • construction d'une extension pour permettre à une famille de s'agrandir
  • construction d'un petit studio locatif (pour travailleur, étudiant, ...)
  • mise aux normes d'accessibilité pour des personnes vieillissantes
  • mise aux normes pour des rénovations thermiques
  • division d'un grand terrain en plusieurs lotissements

Qu'est-ce qui a poussé les élu·es à expérimenter le BIMBY?

  • Situation où il manquait de terrains à urbaniser
  • Volonté de ne pas urbaniser les terres agricoles

Quelles étapes ont été nécessaires pour rendre possible ce type d'urbanisation douce?

  • Étudier le potentiel
    • "qui habitaient ces maisons, de quelle génération ils étaient, etc…On a vu qu'une large majorité de propriétaires avaient plus de 60 ans, voire 70 ans, et donc, qu'on avait un potentiel de mutation dans les années à venir relativement important. Un turn-over s’annonçait sur ce type d’habitat"
  • Réalisation d'une centaine d'entrevues
    • Pour faire ressortir les aspects bloquants
    • Pour produire un nouveau plan d'urbanisation qui rendrait possible ce type de densification douce
  • Mise en place d'un bureau d'étude
    • Pour suivre les porteurs de projets (avec un volet ingénierie)
    • Pour émettre des objectifs chiffrés (40 constructions/année) pris en charge par la collectivité
    • Pour émettre les autorisations urbanistiques nécessaires
    • Pour communiquer la démarche aux habitant·es
      • pêche aux projets
      • porte-à-porte
  • Accompagnement des porteurs de projets
    • Mise en place de médiation
      • familiale
      • de couple
      • entre enfant et parents (entre les personnes âgées et leurs enfants)
      • entre les riverains et le voisinage (pour assurer l'acceptabilité sociale)
      • entre les propriétaires et la municipalité
        • "une fois l’autorisation faite, la mairie a fini de jouer son rôle, et le porteur de projet se retrouve seul avec son projet. Ici, il bénéficie d’un acteur tiers, un médiateur qui permet de gérer très en amont certains conflits."
    • Accompagnement auprès des professionnels
      • notaires, géomètres, architectes ou maîtres d’œuvre
        • "Cela permet de proposer des ressources pour des porteurs de projets qui sont un peu dans le flou quand ils se retrouvent face à ce type de professionnels. Ils sont désormais accompagnés."

Qu’est-ce qu’ont donné ces quatre ans de travaux sur Périgueux ?

  • 580 projets imaginés.
  • 250 projets validés
    • "qui ont fait l’objet chez nous d’une autorisation auprès de notre service d’urbanisme, d’un permis de construire, d’une déclaration au préalable, et d’une déclaration pour une division parcellaire"
  • 112 projets aboutis
    • 50 logements construits
    • 62 en cours de chantier
  • 5 hectares de terres agricoles sauvegardées
    • "C’est globalement cinq hectares de lotissements en périphérie de Périgueux qui ont été épargnés et qui vont nous permettre de nous nourrir pendant quelques siècles encore"

Comment cela a été vécu par vous, les habitants et les élus de la commune ?

  • ++ d'expectatives au début
    • de la part des porteurs de projets et des élu·es
      • "On a voulu très vite avoir des données chiffrées et des objectifs quantitatifs à remplir"
    • de la part des professionnels
      • "Ils s’interrogeaient pas mal sur le devenir de ce type de dispositif."
  • l'avancement des travaux a permis de donner confiance
    • "Au fur et à mesure que les résultats tombaient, l’ensemble de ces acteurs, habitants, élus et professionnels, mais aussi techniciens se sont aperçus de la pertinence de cette démarche."

Quels conseils donneriez-vous? Quelles seraient les erreurs à éviter?

  • Appropriation rapide du terme BIMBY
    • "Auprès des habitants, BIMBY était un concept totalement flou. On se demandait d’ailleurs ce qu’était cet acronyme. Aujourd’hui, c’est devenu dans le langage courant quelque chose qui parle et qui s’est popularisé en un laps de temps court."
  • Importance d'avoir un contact direct avec les habitant·es
    • "la communication qui nous a bien dépoussiérée et le contact direct avec les habitants. Il y avait en effet des limites à la communication institutionnelle bien rodée qu’on avait avant."
  • Importance d'une impulsion politique forte
  • Travail culturel à faire autour du concept de densification douce
    • " sur cette peur que l’on peut avoir par rapport aux enjeux actuels de renaturation. Il faut montrer qu’il y a un équilibre à rechercher entre densification et maintien d’espaces de verdure."

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.