L'éducation en plein air gagne le soutien des villes et municipalités

Photo: École de la source à Saint-Jérôme

Par Julie Moffet pour centdegres.ca | "Le milieu comme salle de classe : une vision de plus en plus répandue en éducation en plein air. Mais pour lui donner vie, encore faut-il que la communauté y adhère et la soutienne! Au Québec et ailleurs dans le monde, un mouvement semble prendre de l’ampleur: des villes et des municipalités s’engagent pour soutenir et développer l’éducation en plein air."

La communauté comme salle de classe

  • Normalisation de la présence des jeunes dans les lieux communs
    • "L’apprentissage ancré dans la communauté amène également les jeunes à investir les musées, bibliothèques, commerces ou encore centres communautaires pour y vivre des situations d’apprentissages authentiques et porteuses de sens"
  • Impacts positifs pour les municipalités
    • Sentiment d'appartenance
    • Intégration dans la communauté
    • Éducation à l'écocitoyenneté
    • Contribution positive au milieu de vie
    • Dynamisation de la communauté
  • Défis rencontrés
    • Besoin de partager les infrastructures et espaces publics
    • Pression sur les milieux naturels fréquentés
  • ++ exemples au Québec
    • Une stratégie pour revitaliser Beaulac-Garthby
    • Une éducation par la nature à Laval
    • Des expériences éducatives dans la MRC de Kamouraska
  • Les lieux d'apprentissage les plus sollicités
    • Les cours d'école
    • Les parcs municipaux
    • Les centres de services
  • Une concertation école-communauté
    • Commencer par brosser un portrait de la situation
    • Identifier les enjeux propres au milieu
    • Informer sur les différentes ressources existantes
    • Identifier des points de jonction entre les objectifs des différents partenaires
      • Favoriser le sentiment d'appartenance
      • Favoriser la persévérance
      • Favoriser le bien-être
  • Les jeunes en tant que citoyen·nes à part entière
    • "les jeunes ne sont pas seulement perçus comme de simples utilisateurs d’espaces publics, mais bien comme des citoyens à part entière pouvant observer leur milieu, s’interroger et agir sur celui-ci tout en mettant en application leur créativité, leurs compétences en résolution de problème et leur connaissance du territoire."

Pour rejoindre la Communauté de pratique pour les villes et municipalités

  • "L’organisation démarrera, à l’automne 2022, une communauté de pratique réunissant une dizaine de municipalités d’à travers le Québec engagées ou souhaitant s’engager pour l’éducation en plein air. Les personnes intéressées à en savoir plus ou à rejoindre la communauté peuvent me contacter par courriel."

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.