Les défis climatiques commandent une réponse fédérée des municipalités, soutient Marchand

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Par Sébastien Tanguay dans Le Devoir | "Le maire de Québec rêve de révolution. Pour lui, les « roitelets » qui dirigent leur ville comme s’il s’agissait de fiefs en guerre avec les autres doivent perdre leur couronne. Face à l’urgence climatique, il entend fédérer le monde municipal autour d’un modèle commun de développement digne du siècle et de ses défis environnementaux."

La proposition du maire de Québec

  • Placer le partage et l'autonomie au coeur de l'action municipale
    • "un modèle d’urbanisme réinventé qui place le partage et l’autonomie au cœur de l’action municipale."
    • "« Nous ne pouvons plus penser nos municipalités de la même manière : il faut partager (...) il faut être en mesure de dire que dans une région donnée, nous avons besoin de seulement trois parcs industriels. Nous n’en ouvrirons pas six : nous allons en ouvrir trois et nous allons partager les revenus. »
  • Diversifier les sources de revenus des villes
    • "« Il faut avoir une nouvelle fiscalité », affirme l’élu de Québec. Il évoque une péréquation qui s’inspire de certaines villes américaines et qui donne droit aux membres d’une agglomération à une rétribution proportionnelle à leur contribution."
  • Rallier les villes à des solutions communes
    • "Bruno Marchand croit que les défis communs auxquels font face les villes demandent des solutions communes. Et il n’est pas le seul à le penser, selon lui."
  • Prendre la parole et cesser de se taire
    •  « Il y a des moments où nous ne pouvons plus nous taire. Tous les gens qui ont envie qu’il y ait une transformation doivent prendre le bâton de pèlerin à la hauteur de ce qu’ils sont capables de faire. Ça ne peut pas se faire sans Valérie Plante, sans les grandes villes, sans une alliance des municipalités, sans des ministres du gouvernement. »

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.