RÉGIM: la Gaspésie donne le bon exemple en transport collectif en région!

Par Jean-Michel Clermont-Goulet dans 24heures.ca | "Le transport en commun public, ce n’est pas qu’une affaire de métropole et de grandes villes. Les régions et les petites villes du Québec peuvent aussi développer un réseau. La preuve, c'est que la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine y sont arrivées!"

  • Un réseau impressionnant
    • "De Capucins à Matapédia, en passant par New Carlisle et Murdochville, le nombre de municipalités desservies par la Régie intermunicipale de transport Gaspésie — Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM) a de quoi impressionner."
  • Un réseau multimodales
    • +20 lignes d'autobus
    • 9 voitures électriques en partage
    • 32 vélopartage
  • Forme juridique et financement
    • OBNL pour "percevoir une taxe sur l’essence en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine et se financer."
    • Un budget de 3.5 millions
      • 50% provenant d'une taxe sur l'essence vendue en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine (1 cent/litre)
        • «L’obtention de cette taxe-là a assuré la pérennité du service et de l’organisation»
      • 50% de subvention pour le transport collectif, MRC, Régie, de la vente de publicité
  • Rôle central des élus 
    • «On avait des élus qui avaient des pouvoirs politiques importants, le momentum y était [et] il y avait une écoute de la part du gouvernement de l’époque»
  • Un projet fluide en constante évolution
    • «C’est un service qui est en constante évolution. Donc, on y va avec la demande du milieu. Puisque le territoire est grand, on ne peut pas se permettre plein d’aller-retour dans une journée.» 
  • Une inspiration pour le reste du Québec
    • «On va se le dire; si on est capable d’offrir du transport collectif de qualité et abordable en Gaspésie, on est capable partout [au Québec]»
    • «[Les organisations de transport ailleurs au Québec] auraient avantage à se centraliser et créer des régies pour être plus efficaces»

Voir l'article pour plus de détails sur

  • le fonctionnement
  • et la tarification

 

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.