Réimaginer la Philanthropie Tensions, opportunités et priorités | Conférence nationale

Conférence virtuelle : du 19 au 22 avril 2022 | Au nom du Réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie, nous vous invitons à réserver les dates de la première conférence virtuelle nationale du PhiLab visant à « Réimaginer la philanthropie ».

Les objectifs de la conférence visent à :

  • Identifier les tensions existantes, discuter des opportunités et établir des priorités dans notre réflexion sur la philanthropie à l'ère post-COVID.
  • Réfléchir aux modalités à mettre en place et aux conditions à respecter pour répondre aux besoins actuels et futurs du secteur philanthropique.
  • Consolider le croisement des savoirs entre les milieux universitaires, sociaux et philanthropiques.

Public cible : professionnel·le·s de l’écosystème philanthropique, du secteur public, d’organisations de la société civile, du milieu universitaire

Pour information, contacter Annick Boivin : boivin.annik@uqam.ca

--

 

Présentation de la conférence

"Au fil des dernières décennies, si les fondations canadiennes et québécoises en sont arrivées à occuper une place de plus en plus importante dans le soutien accordé à des causes sociales, culturelles ou environnementales, elles sont plus que jamais auparavant confrontées, en fonction d’une diversité de postures et d’approches, à l’enjeu de clarifier leurs rôles et leurs fonctions en tant qu’acteur social. Pour les fondations, dans la pluralité de leurs formes oraganisationnelles, il s’agit moins de bonifier leur capacité de financer des projets ou des initiatives relevant de la bienfaisance que de rendre plus cohérent et transparent leurs modalités d’engagement sur des enjeux sociaux de fond : la finance solidaire et responsable, la réduction des inégalités, la lutte aux changements climatiques, le renforcement des pratiques démocratiques, la réponse aux urgences sociales, le développement des capacités d’organismes de la société civile promoteurs d’un vivre ensemble plus juste, plus démocratique et plus solidaire.

Les deux dernières années ont été marquées par une crise sanitaire qui aurait pu permettre la définition d’une nouvelle normalité. Ce n’est que partiellement le cas. En 2022, force est de constater que l’aspiration à une nouvelle normalité est plus présente et urgente que jamais. Si la pandémie nous a demandé d’être plus agile, plus patient, plus attentif, mieux adapté; elle a aussi entrouvert des perspectives sur les voies de changement à emprunter. Elle a révélé la pertinence d’être plus attentif aux inégalités sociales, aux enjeux de la diversité, de l’équité et de l’inclusion, d’être attentif à la façon de tisser des relations entre les milieux autochtones et non-autochtones, de porter une plus grande attention à nos systèmes de production et à notre grande soif de consommation afin de réduire notre empreinte écologique. Enfin, elle a démontré l’importance de la mobilisation des politiciens et du secteur public et ont rendu incontournables les collaborations et les alliances intersectorielles. Plus que jamais, le dialogue et le partage du pouvoir est devenu une condition clé pour mobiliser nos ressources collectives autour des modèles de développement requis pour assurer la survie de l’humanité et la préservation des écosystèmes naturels. Sur ce point, les fondations philanthropiques, dans la diversité des réponses qu’elles ont mis en scène en réponse à la crise sanitaire, ont certainement un rôle important à jouer.

Réimaginer la philanthropie sera l’occasion de participer à l’écriture d’un récit se proposant de tracer les voies d’une philanthropie qui puisera dans différentes traditions – autochtones et non autochtones, occidentales et non occidentales – pour insuffler un nouveau souffle aux très anciennes traditions que sont le don et le partage, la bienveillance et la solidarité, et donner une nouvelle impulsion aux valeurs visant l’équité, le respect identitaire et la justice sous toutes ses formes. La conférence a été conçue de façon à entendre des voix plurielles porteuses de connaissances, d’idées, de propositions, de revendications, de témoignages, afin de tracer les contours d’une philanthropie à la hauteur des conditions nécessaires au succès d’une transition sociale et écologique."

Jean-Marc Fontan et Peter Elson, co-directeurs de PhiLab.

 

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.