Un nouveau partenariat de recherche sans précédent pour accélérer la transition socioécologique

"Le Campus de la transition écologique et l'Université du Québec à Montréal (UQAM), en partenariat avec la Société du parc Jean-Drapeau, ont le plaisir d'annoncer un partenariat de recherche sans précédent qui permettra de déployer plus de 13 projets de recherche sur le territoire du parc Jean-Drapeau au cours des 3 prochaines années. 

Grâce à un co-financement du programme de subvention de l'organisme MITACS, c'est près de 800 000$ d'investissement en recherche qui seront dédiés à répondre à des problématiques urbaines concrètes en vue d'accélérer les transitions sociales et écologiques que la société doit entreprendre collectivement. Ainsi, le Campus de la transition écologique et la Société du parc Jean-Drapeau accueilleront plus d'une vingtaine d'étudiant.e.s de l'UQAM afin d'effectuer leurs travaux de recherche sur le territoire de ce grand parc urbain."

Les 13 projets de recherche

  • "Acquérir des données sur les ressources naturelles d’eau qui existent sur l’île Sainte-Hélène pour déterminer des solutions afin d’améliorer la résilience des milieux aquatiques et favoriser la biodiversité. 
  • Analyser ce qui motive les gens à fréquenter des milieux naturels et évaluer les répercussions de cette fréquentation sur la santé physique et mentale.

  • Effectuer des suivis de l’état de la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes (EVEE) et d’espèces rares au parc Jean-Drapeau.

  • Évaluer les effets sur la biodiversité des pratiques de gestion différenciée des pelouses au parc Jean-Drapeau et analyser comment le choix des plantes et du couvre-sol dans la Roseraie peut influencer la biodiversité et diverses fonctions écologiques des sols (ex. : rétention des eaux, décomposition de la matière organique). 

  • Explorer les pratiques de l’utilisation de la culture et des arts dans les projets de transition écologique et effectuer des recommandations sur l’intégration des arts et de la culture dans le cadre de la mission du Campus de la transition écologique. 

  • Étudier les différentes utilisations, la mobilité active et le design des lieux afin de favoriser la sécurité au parc Jean-Drapeau, en portant une attention particulière aux femmes et aux individus issus de groupes minorisés qui pourraient éviter le parc en raison d’un sentiment d’insécurité afin de proposer des recommandations d’aménagement. 

  • Développer un modèle visant à guider les stratégies à mettre en place pour optimiser les activités de transport au parc Jean-Drapeau afin que celles-ci soient efficientes, écoresponsables, sécuritaires et rapides. 

  • Proposer des aménagements qui favoriseront une appropriation des lieux par des citoyennes et citoyens de tous âges, et ce, dans un contexte d’hivernité. 

  • Analyser les facteurs environnementaux et individuels permettant le déploiement de la micromobilité au parc Jean-Drapeau et proposer des recommandations qui tiennent compte de solutions technologiques adaptées, des politiques locales et des incitatifs individuels. 

  • Évaluer une vaste gamme d’infrastructures au parc Jean-Drapeau en s’appuyant sur les principes de la conception universelle (ex. : égalité, simplicité, effort minimal) afin de proposer des aménagements pouvant améliorer l’accessibilité et l’équité. 

  • Explorer les différentes propositions de transformation systémique de l’économie qui visent à dénouer les impératifs de croissance et à établir une culture économique fondée sur l’autolimitation. "

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.